Julien Berger : "Le travail collectif a payé"