Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Confirmer ses ambitions

Après une semaine de trêve, retour à la Pro D2 ce samedi (20h45) avec le déplacement de l’ASR à Bourg-en-Bresse, au stade Marcel-Verchère. 14e et 3 points devant la zone rouge, l’USBPA tentera coûte que coûte d’engranger des points pour sa survie face à un dauphin rochelais venu conforter sa deuxième place.

Un promu en difficulté qui s’accroche

Arrivé en Pro D2 cette saison, Bourg-en-Bresse fait face aux difficultés classiques d’un promu, physiques comme tactiques. 15e attaque en termes d’essais inscrits et 3e équipe à en concéder le plus, l’USBPA a quelques faiblesses dans le jeu courant et peine à mettre son système en place. Avec 3 défaites consécutives (5 en 6 matchs), les Burgiens traversent une mauvaise passe sur le plan comptable et voient la zone de relégation se rapprocher. Leur besoin de points paraît évident dans ce sprint final et les galvanisera sans aucun doute, d’autant que malgré un bilan comptable décevant, leurs dernières prestations sont largement encourageantes.

Sur ce dernier bloc, Bourg-en-Bresse a certes perdu trois fois mais a affiché un bon état d’esprit. Les Burgiens n’ont été défaits que de peu à Dax (20-23) et Albi (24-31), ramenant chaque fois un bon point de bonus. Et s’ils ont été assez nettement battus lors de leur dernière réception face à Narbonne (12-38), le précédent match à domicile a été ponctué d’une large victoire face à Aurillac (35-12), pas loin du bonus offensif. Juste avant le bloc, ils avaient également accroché un précieux bonus défensif chez les pourtant redoutables Tarbais. À chaque fois, la botte de l’ouvreur Clint Eadie s’est avérée précieuse et a récompensé une équipe capable de mettre son adversaire à la faute : Bourg-en-Bresse est l’équipe qui a converti le plus de pénalités (88).

Bourg-en-Bresse est bien un promu en difficulté, mais un promu qui accroche souvent ses adversaires. Les Rochelais sont prévenus.

Quel contenu après la trêve ?

Alors que la trêve était des plus attendues pour reposer les Rochelais mentalement et physiquement, et que les coachs avaient annoncé ne pas se contenter du (très bon) plan comptable. Tout le monde attend donc ce match pour assister à la prestation des joueurs et constater des progrès dans le contenu, défensifs comme offensifs. La ligne arrière déplore toujours plusieurs blessés, mais Sireli Bobo, arrivé la semaine dernière à La Rochelle, devrait apporter une plus-value offensive. Les Rochelais devront resserrer la défense après avoir encaissé trop d’essais lors du dernier bloc, se montrer disciplinés face à une équipe récupérant énormément de pénalités, et montrer davantage d’efficacité en bonifiant les ballons d’attaque. Le souci du détail et de la précision sera essentiel.

Avec 4 victoires consécutives, 6 en 7 rencontres, le Stade est dans une dynamique très positive et ne cherchera qu’à la faire durer le plus possible. 2e au classement, 12 points derrière Lyon et toujours sous la menace d’un retour de Pau (3 points derrière), il doit continuer à récolter des victoires pour aller chercher une demi-finale à domicile, voire titiller le leader lyonnais. Pau se déplace chez les solides Dacquois, Lyon chez la lanterne rouge auscitaine, Agen reçoit Aurillac et Narbonne accueille son voisin carcassonnais dans le bouillant derby de l’Aude. Cette 23e journée du championnat permettra d’y voir plus clair sur la dynamique des équipes en tête du classement et leurs ambitions pour la suite du championnat. Aux Rochelais de prouver que les leurs se situent tout en haut.

L'équipe : Cestaro, Cler, Lagarde, Vuli-Vuli, Bobo, Fortassin (o), Audy (m), Soucaze, Goudon, Djebaïli, Grobler, Sazy, Uini (cap.), Van Vuuren, Corbel - Rempl. : Geledan, Lafoy, Jacob, Cedaro, Wessels, Berger, Marienval, Clément.

 

N.C.

view counter