share
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Le bras de fer carcassonnais

Nouveau dauphin, le Stade Rochelais se déplace ce samedi chez la lanterne rouge Carcassonne pour une rencontre de la 21e journée qui s’annonce extrêmement relevée. Face à une équipe surmotivée pour accrocher le maintien, le combat sera rude pour des Rochelais qui devront réussir à imposer leur jeu sur la rencontre pour ramener une victoire de l’Aude.

Une équipe agressive qui a repris confiance

Tous les observateurs s’accordent à le dire, la dernière place de l’USC est une anomalie. Après une période très difficile marquée par 7 défaites consécutives et des remous dans le staff, qui permet d’expliquer en partie leur mauvais classement, les Carcassonnais connaissent un certain renouveau dans ce mois de février. Après une importante victoire contre Colomiers (19-12), les Audois sont allés s’incliner de peu à Aurillac au terme d'une bonne prestation (12-18). 5 points récupérés en deux matchs, de quoi leur donner un peu d’air et se rapprocher des premiers non-relégables, Albi et Bourg-en-Bresse. Surtout, les Carcassonnais se rassurent sur leur jeu et persévèrent avec une défense agressive et une capacité offensive peu révélatrice de leur classement (8e en nombre d’essais).

En l’absence du buteur Andre Pretorius (blessé et incertain pour ce week end), l’ouvreur Gilles Bosch a parfaitement pris le relai et réussi tous ses coups de pied lors des deux derniers matchs. Avec des joueurs puissants dans la ligne de trois-quarts, à l’image de Tatupu, les Carcassonnais sauront se montrer dangereux et durs à l’impact, notamment aux plaquages. L’USC doit cependant son mauvais classement à une défense pas toujours rassurante (16e, 52 essais encaissés) mais paradoxalement disciplinée (5e, seulement 21 cartons reçus), que les Maritimes essaieront de prendre en défaut en gommant leurs imprécisions dans le dernier geste.

Des matchs toujours accrochés

Depuis leur accession en Pro D2, les Carcassonnais ont toujours livré de bons matchs face aux Rochelais. Alors qu’ils ont ramené deux fois le bonus défensif de leurs trois déplacements à Marcel Deflandre, les Audois ont même infligé deux défaites en deux matchs aux Maritimes au Stade Albert Domec (16-28 en 2012, 18-23 en 2013). Les rencontres entre les deux équipes sont donc toujours très serrées et le match de ce week end ne devrait logiquement pas déroger à la règle.

Signe de la conscience des Rochelais qu’il faudra un gros match pour ramener une victoire de l’Aude, Leandro Cedaro confiait, à peine le match contre Pau terminé : « On va se retrouver pour le week end prochain, on va aller à Carcassonne avec l’état d’esprit qui nous caractérise. Carcassonne, ils sont derniers mais ils le méritent pas. On va y aller avec respect pour chercher la victoire. » Aux Maritimes donc de rester intraitables et concentrés en défense face à une bonne attaque, d’être omniprésents au soutien offensif et appliqués dans le dernier geste pour concrétiser chaque prise d’intervalle, et de réaliser une aussi bonne prestation en conquête qu’en seconde période contre Pau, lorsque les rucks étaient dominés et assuraient des libérations rapides pour asphyxier l’adversaire. Tel sera le triptyque nécessaire aux Rochelais pour revenir vainqueurs du bras de fer que proposera Carcassonne.

Conserver son avance au classement

Pour cette rencontre, les Rochelais bénéficieront des retours précieux de Damien Cler et Julien Audy, qui permettront d’ajouter des solutions supplémentaires dans la ligne d’attaque rochelaise et de sécuriser le poste de demi de mêlée, après la blessure de Jules Lebail. Julien Berger, l’un des grands artisans de la victoire contre Pau, a quant à lui choisi de privilégier son club pour l’aider à palier aux difficultés à ce poste en renonçant à rejoindre sa sélection belge pour le match contre le Portugal. Cela permettra au Stade Rochelais de bénéficier de son excellente charnière pour ce match difficile.

Une victoire permettrait aux Rochelais de continuer à engranger des points dans la course aux demi-finales à domicile et de rester installés à la seconde marche du podium, alors qu’Agen et Pau reçoivent ce week end. Le LOU effectue quant à lui un déplacement délicat à Mont-de-Marsan ; une victoire rochelaise permettrait de maintenir la pression sur le leader. Pas question donc pour les Rochelais de partir gagnants avant ce véritable bras de fer, d’autant que leur dernier déplacement s’était soldé par une cruelle défaite (9-12 à Dax) et que la première mi-temps face à Pau a été pour le moins difficile. Patrice Collazo conclut : « A nous de nous remettre en question avant ce match, parce que si nous on le fait pas, Carcassonne le fera ».

N. C.

SMAM Mutuelle
view counter