Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

La Rochelle-Mont de Marsan, passer la quatrième

À l’heure de la reprise et après une trêve hivernale amplement méritée, La Rochelle (4e) reçoit Mont-de-Marsan (11e) ce dimanche à 18h00 au Stade Marcel Deflandre. Un match de reprise que les Maritimes devront maîtriser afin de réenclencher la machine rochelaise pour ce quatrième bloc inaugurant la phase retour.

Gérer une reprise compliquée par les blessures

Après une phase aller dans laquelle les Rochelais se sont totalement engagés, la trêve de Noël est tombée à pic afin d’offrir un repos salvateur à des esprits fatigués et des organismes éreintés. Malgré tout, le dernier match à Lyon a fait de la casse : Julien Audy a été opéré du poignet et sera absent 2 mois, Kini Murimurivalu a été opéré du genou et a d’ores et déjà terminé sa saison, et Jean-Philippe Grandclaude est toujours touché à l’épaule et manquera la rencontre. De leur côté, Jordan Seneca, Stéphane Clément et Johannes Wessels sont en phase de reprise, et Arnaud Dorier va consulter un spécialiste à Paris pour son épaule.

Fabrice Ribeyrolles et Patrice Collazo devront donc composer sans plusieurs cadres de l’équipe, en plus de remettre la machine rochelaise en marche pour le début de ce quatrième bloc. Pas simple. D’autant que, si les Montois ne se sont plus imposés à Marcel Deflandre depuis 2004, le score a souvent été serré lors de leurs venues près des deux tours. La moindre erreur sera sanctionnée par le buteur Pierre-Alexandre Dut ou l’ailier Sionasa Vunisa, meilleur marqueur de son équipe avec 5 essais. Ce dont ils ne s’étaient pas privés lors du match aller à Guy Boniface, perdu 28-31 par les Rochelais et source de nombreux regrets.

Digérer les récentes déceptions

Avec pourtant une multitude d’occasions d’essais, le Stade Rochelais s’était en effet incliné pour le premier match de la saison, la faute à un festival de maladresses doublé d’un manque de réalisme évident. Ce match retour devra effacer l’une des grosses déceptions rochelaises des matchs aller et placer la seconde partie de saison sous les meilleurs auspices.

Outre cette « revanche », c’est la globalité du précédent bloc qui a laissé des regrets et n’a pas récompensé les joueurs de leur engagement irréprochable. Les déceptions de Narbonne, Agen et Lyon, entre points de bonus échappés à la dernière minute, défaite à domicile et coups du sort, doivent être digérées par l’équipe et laisser place à des prestations du même calibre que pour les deux premiers blocs de la saison. Quoi de mieux qu’une victoire pour lancer idéalement cette nouvelle année 2014 et aborder ce quatrième bloc toutes voiles dehors ?

N. C.

view counter