share
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Interview de Charles Lagarde

Charles Lagarde, 21 ans, joueur professionnel du Stade Rochelais et étudiant en DUT technique de commercialisation à la Rochelle, revient sur les 3 derniers titres des Jaune et Noir en championnat de France à VII.


Tu as participé aux trois titres de champion de France à VII, qu'est-ce que cela signifie pour toi?

Cela représente une certaine fierté d’avoir participé aux trois phases finales du championnat de France à VII, et surtout de les avoir remporté. Ces trois titres sont synonymes pour moi de souvenirs et de partage avec une génération de joueurs que je n’oublierai jamais.

J’ai commencé à jouer avec des potes qui se sont transformés au fil du temps en de véritables amis.

 

Si on devait retenir un seul titre parmi les trois, lequel ce serait pour toi ?

Il est difficile d’en retenir qu’un seul sur les trois, le premier et le troisième sont particuliers pour moi. Nous n’étions pas attendus lors de cette première phase finale, nous avons créé la surprise contre Dax devant près de 30 000 personnes au Stadium de Toulouse. Le troisième est spécial car il permet d’assoir notre domination des années précédentes. Chaque année, cela devient de plus en plus compliqué de remporter ce titre car nous sommes de plus en plus attendus.

 

Comment expliques-tu le fait que le Stade Rochelais soit aussi performant dans cette discipline sur le long terme (3 années de suite) ?

Ceci s’explique notamment par une préparation physique de qualité. Le rugby à VII est particulièrement physique, nos succès traduisent notre état de forme du moment. On peut aussi expliquer ces performances par la volonté du club depuis des années, un peu comme une tradition, de participer mais surtout d’être performant dans ce type de rugby.

 

Le jeu à VII est différent de celui pratiqué à XV, lequel est le plus adapté à ton profil ?

Je ne sais pas lequel est le plus adapté à mon jeu, ce que je peux dire c’est que le rugby à VII est fortement complémentaire à celui pratiqué à XV, notamment en ce qui concerne les aspects physiques et tactiques. C’est un plus en terme de formation.

Ces phases finales viennent conclure la saison, elles nous permettent de nous épanouir un maximum sur un style de jeu différent, ce n’est que du bonus. Je m’épanouis tout autant à VII qu’à XV, je prends cette compétition très au sérieux, comme tous mes coéquipiers d'ailleurs!

view counter