share
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Retour sur Aurillac - La Rochelle

Comme chaque semaine, les coaches reviennent sur le match du week-end. Fabrice Ribeyrolles revient aujourd'hui sur la fin du match contre Aurillac et nous donne des explications sur la défaite. 

Entre indiscipline et mauvaise conservation du ballon

« Il y a deux facteurs qui entrent en compte pour expliquer la fin du match à Aurillac. Le premier d’entre eux est la conservation du ballon. Quand nous n’arrivons déjà pas à marquer sur nos temps forts, le fait de rendre le ballon à l’adversaire nous met directement sous pression. Le deuxième facteur, c’est notre indiscipline ; nous finissons le match avec 13 pénalités sifflées contre nous et trois cartons jaunes.  Les ballons perdus, les fautes, les cartons et le vent font que nous leur avons offert trop d’occasions pour marquer des points au pied, dans un premier temps, puis des essais sur la fin du match. Avec PetitJean en grande forme, ils ne se sont pas fait prier et ont profité de nos lacunes. Ensuite, en fin de match, nous étions sous pression et nous n’arrivions pas à nous dégager, nous rendions le ballon trop rapidement et ça a fini par nous porter préjudice. Sur les deux dernières actions, nous faisons preuve d’impatience et nous leur rendons les ballons pour filer à l’essai.

Nous voulions marquer tout de suite, mais nous avons confondu qualité et précipitation. Nous n’avons pas su conserver le ballon ; ce qui est primordial au rugby. Sans le ballon, nous avons réussi à tenir un peu plus d’une heure avant de craquer. La défense d’ailleurs est un point positif même si certains plaquages auraient pu être un peu plus appuyés et l’engagement sur les rucks plus incisif. »

« A la fin du match, les joueurs ont décidé de se mettre en rond ; ils étaient au courant qu’ils étaient en demie. Ils se sont parlés et ils se sont dits qu’ils avaient une chance supplémentaire la semaine prochaine à Pau. »  

SMAM Mutuelle
view counter