share
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

"Une nouvelle désillusion loin de La Rochelle"

Après la défaite contre Aix-en-Provence, Fabrice Ribeyrolles revient sur une nouvelle désillusion à l’extérieur. Ce week-end, il manquait aux Jaune et Noir de l’enthousiasme et de l’envie face à une équipe d’Aix bien en place qui voulait finir sa saison à domicile de la meilleure manière possible.

 "Un Groupe Commando pour aller à Aurillac!" 

"C’est une déception supplémentaire à l’extérieur. Ce n’est pas une déception dans le jeu, car nous ne pouvons pas prétendre jouer au rugby lorsque nous subissons les impacts, les phases de rucks et les phases de combats de l’adversaire. Nous n’avons pas su développer notre jeu. Sur nos six premières attaques nous perdons 5 fois le ballon sur un en-avant. Nous avons donné aux Aixois le bâton pour se faire battre. Résultat,  nous nous sommes fais manger dans l’enthousiasme tout au long du match. Nous espérions que ce déplacement serait bien mieux à tous les niveaux avec en ligne de mire une demie à la maison. Mais lorsqu’au rugby nous ne sommes pas bons dans les phases de combats ou dans les bases voilà ce que ça donne.

Suite à cette nouvelle désillusion loin de La Rochelle, nous avons souhaité changer un peu le fonctionnement pour travailler davantage et essayer de s’améliorer. Nous avons remplacé des jours de repos par des entrainements afin de continuer notre préparation. Nous souhaitons modifier les choses en interne comme nous l’avons déjà fait à certains moments de la saison quand nous étions en difficultés. Nous allons essayer de monter un groupe commando pour le match à Aurillac  qui est capital pour la fin de la saison. Nous allons garder les joueurs que nous pensons être capables d’amener de l’envie et de l’enthousiasme là bas de façon à produire un gros match à l’extérieur et enfin accrocher ce quatrième succès à l’extérieur.

Des regrets nous en avons beaucoup. Nous ne voulons plus en avoir. Nous en avons marre de vivre avec des déceptions. Nous allons faire ce qui nous semble le plus juste et le plus cohérent pour travailler le mieux possible pendant 10 jours. Avant le match d’Aix il fallait gagner mais en cas de défaite nous avions encore une chance. Maintenant il faut gagner et c’est tout. C’est le seul moyen de mériter notre place en demi-finale." 

view counter