Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Retour sur Grenoble - La Rochelle

Fabrice Ribeyrolles s'exprime sur la défaite encaissée à Grenoble. Il pointe du doigt les lacunes de l'équipe sur le plan de l'engagement. 

Fabrice Ribeyrolles: "Nous avons fait illusion une mi-temps grâce à l'énorme travail de certains joueurs!"

 

Nous sommes une fois de plus déçus de notre prestation à l’extérieur. Le comportement collectif, comportement individuel de certains joueurs qui ne s’impliquent pas comme il le faut, nous mettent en difficulté que ce soit au niveau de la conquête, de la défense ou du jeu. Nous avons subit pendant 80 minutes et nous avons obtenu ce que nous méritions. Nous n’avons pas été capables de mettre la main sur le ballon, de le conserver ou de défendre correctement. Quand on ajoute à cela quelques joueurs qui ne font pas leur travail, nous n’avons rien fait face à une très bonne équipe de Grenoble qui n’a eu qu’à répéter son rugby et à être patiente. Nous leur avons offert l’occasion de nous corriger, et c’est ce qui s’est passé !
Nous avons cependant réussi à faire illusion une mi-temps grâce à certains joueurs qui ont été généreux dans l’engagement et qui nous ont permis de colmater les brèches. Le plus décevant, c’est que nous n’arrivons pas à rester constants : nous avons gagnés trois matches grâce en partie à notre touche et du jour au lendemain, elle est devenue inexistante. Une équipe de haut niveau a besoin de constance du début à la fin du championnat et du début à la fin d’un match. Grenoble l’a très bien montré cette année et Samedi, avec une équipe constante à la fois dans l’effort et dans les performances collectives et individuelles. C’est ce qui fait la différence aujourd’hui entre les équipes de haut niveau qui sont championnes de France et nous.

"Nous sommes une fois de plus déçus de notre prestation à l’extérieur. Le comportement collectif et le comportement individuel de certains joueurs, qui ne s’impliquent pas suffisament nous mettent en difficulté que ce soit au niveau de la conquête, de la défense ou du jeu. Nous avons subi pendant 80 minutes et nous avons obtenu ce que nous méritions. Nous n’avons pas été capables de mettre la main sur le ballon, de le conserver ou de défendre correctement. Quand on ajoute à cela quelques joueurs qui ne font pas leur travail, nous n’avons rien fait face à une très bonne équipe de Grenoble qui n’a eu qu’à répéter son rugby et à être patiente. Nous leur avons offert l’occasion de nous corriger, et c’est ce qui s’est passé !

Nous avons cependant réussi à faire illusion une mi-temps grâce à certains joueurs qui ont été généreux dans l’engagement et qui nous ont permis de colmater les brèches. Le plus décevant, c’est que nous n’arrivons pas à rester constants : nous avons gagné trois matches en partie grâce à notre touche et du jour au lendemain, elle est devenue inexistante. Une équipe de haut niveau a besoin de constance du début à la fin du championnat et du début à la fin d’un match. Grenoble l’a très bien montré cette année et Samedi, avec une équipe constante à la fois dans l’effort et dans les performances collectives et individuelles. C’est ce qui fait la différence aujourd’hui entre les équipes de haut niveau qui sont Championnes de France et nous."

view counter