Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Retour sur RCNM - ASR

Après la désillusion du weekend à Narbonne, Patrice Collazo et Fabrice Ribeyrolles reviennent sur le déroulement de la rencontre. Ils donnent leurs avis sur le match et sur les travers de l’équipe Rochelaise.

Une équipe à réaction

"En première mi-temps, le constat est simple : nous loupons nos plaquages, le peu de ballons dont nous disposons sont soit rendus au pied soit perdus. Ensuite, nous jetons nos ballons pour personne ou nous commettons des en-avants. Résultat, nous avons 14 points de retards. 

A la mi-temps, nous avons poussé un grand coup de gueule pour remettre certaines choses en place.

En seconde mi-temps, nous recommençons à jouer dans l’axe avec des mêlées et des ballons portés, nous mettons de plus en plus la main sur le ballon. Nous arrivons à rester constants et appliqués et nous pouvons gagner le match jusqu’à la dernière seconde.

C’est un peu le même match que celui joué à Pau sauf que nous avons été meilleurs en conquête avec 100% de nos ballons gagnés en Touche et en Mêlée. Nous arrivons à provoquer 6 pénalités sur nos mêlées ce qui montre que nous étions supérieurs dans ce domaine. Le problème, c’est , qu’une fois de plus, nous n’arrivons pas à scorer sur nos temps forts et que nous encaissons trois essais offerts par nos soins :

  • Pour le premier, nous jetons le ballon et nous ne couvrons pas  derrière.
  • Sur le deuxième, nous jouons une pénal-touche mais nous n’arrivons pas à la trouver ; ils relancent et filent à l’essai.
  • Le troisième est du même genre.  

Ce qui est le plus gênant depuis le début de la saison, c’est que nous avons une équipe à réaction qui attend d’être piquée au vif pour réagir. Nous n’arrivons pas à être constants d’un week-end à l’autre. Sur un match non plus d’ailleurs. Ce qui est dommage, c’est que ça va finir par nous exploser à la figure !"

view counter