Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Bourgoin à la loupe

Depuis deux ans, Bourgoin est l’équipe qui sourit le plus à La Rochelle, en effet, en 3 rencontres dont deux chez eux, les Ciel et Grenat n’ont pas réussi à battre les Jaune et Noir.

Bourgoin en embuscade

Depuis la création des deux clubs il y a plus d’un siècle, les confrontations directes n’ont pas fait légion. Il n’y a eu que 7 matchs en compétition officielle entre les deux équipes et les quatre premiers remontent à la période pré-professionnelle pour un bilan de trois victoires en faveur de Bourgoin et d'une seule pour La Rochelle.

Mais, les trois derniers matchs ont bel et bien inversé la tendance offrant aux maritimes un bilan positif avec 4 victoires contre 3, et un score moyen de 18 à 15 en leur faveur. Il faut aussi noter que la victoire 44 à 14 en terre berjallienne l’année dernière les a bien aidés à améliorer ces statistiques.

Cette année, le CSBJ est pour l’instant neuvième de la Pro D2 en plein ventre mou du classement. Cependant, il faut aussi noter que l’équipe de Bourgoin-Jallieu possède deux matchs de retard ce qui rend les statistiques et le classement un peu trompeur. Si l'équipe de Bourgoin venait à gagner ces deux matchs avec panache, elle reviendrait à deux points des Rochelais. Autant dire que le match de Dimanche sera tout sauf une simple formalité.

Bourgoin se présente donc à La Rochelle avec un bilan mitigé à l’extérieur mais équivalent à celui des Jaune et Noir. Les joueurs de Laurent Seigne se sont imposés à trois reprises hors de leurs bases. Le seul problème est que la dernière victoire remonte au 19 novembre lors de leur déplacement à Aix en Provence. Depuis l’équipe iséroise a subi cinq revers à Grenoble, Albi, Dax, Pau et Auch. Autant dire que leur déplacement à La Rochelle représente une réelle chance pour eux de sortir enfin de cette mauvaise série !

A l’extérieur justement Bourgoin est la troisième équipe la plus productive en terme de points marqués avec une moyenne de 17, 6 points juste derrière Carcassonne et Grenoble. Pour en arriver là, les Berjalliens ont marqué 11 essais dont 8 transformés, 33 pénalités et 2 drops. Mais la bonne attaque des Ciel et Grenat ne suffit pas à masquer leurs problèmes défensifs. Loin d’être l’équipe la plus solide de Pro D2 hors de leur Stade, la formation du CSBJ a encaissé 13 essais dont 11 transformés, 4 drops et … 53 pénalités soit un total de 258 points. Les pénalités subies montrent une certaine forme d’indiscipline lorsque leurs adversaires leur mettent la pression, des conclusions confirmées par Erwan Iapteff, pilier berjallien. (Retrouvez son interview complête dans Allez Stade).

Dernière petite information sur la formation iséroise ; elle devrait enregistrer le retour de leur(s) buteur(s) qui leur a tant manqué ces derniers temps.

 

Les Rochelais qui surfent sur une petite vague de succès sont donc prévenus et auront fort à faire face à une équipe qui n’a plus le droit à l’erreur et qui vient au Stade Marcel Deflandre pour récupérer les points perdus au match allé et si possible laver l’affront subi la saison dernière

view counter