share
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Finir premier

Le match opposant les Espoirs Rochelais à leurs homologues Castrais s’est soldé sur une victoire bonifiée des Jaune et Noir (36-20). Jean-François Bouché, un des co-entraineurs, nous commente le match et nous livre son analyse avant de rencontrer Biarritz Samedi à 15h sur le terrain de Villeneuve les Salines.

Objectif Biarritz

Vous sortez d’une belle prestation ce weekend avec un bon succès contre Castres, quels ont été selon-vous les faits marquants du match ?

« Les faits marquants du match ? On ne peut pas dire qu’il y en ait eu beaucoup. Nous sommes très heureux du résultat mais pas vraiment de la manière. Nous sommes passés totalement à côté de notre plan de jeu. S’il ne fallait retenir qu’une seule chose de ce match, ce sont les 5 points pris qui nous rapprochent un peu plus de la tête. Il y a quand même un ou deux points de satisfaction, en effet nous avons toujours une grosse mêlée, et le fait de battre Castres en jouant à 70% de nos capacités nous prouve que nous avons encore une marge de progression. »

Justement comment vous sentez-vous avant de recevoir une équipe de Biarritz qui revient fort en ce moment ?

« En les battant, nous pourrions assurer notre deuxième place. Mais ce sera un match très difficile. L’année dernière, ils sont venus nous battre chez nous de justesse avant de nous corriger chez eux. J’espère que nous serons revanchards samedi. Si on prend les 5 points, nous pouvons même être premiers. Mais pour continuer à gagner après 10 victoires consécutives, il faut trouver un nouveau projet avec de nouvelles motivations. Il faudra aussi respecter l’adversaire et avoir cette peur au ventre qui nous transcende. Après le match de Castres, nous avons beaucoup de choses à réajuster et à rectifier. Ce weekend, nous avons l’occasion de finir ce gros bloc de matches par une victoire et de partir en pause la tête tranquille. En effet ce match est pour nous le dernier avant le mois d’Avril. »

Comment voyez-vous la fin de la saison ?

«La première place reste accessible car les trois équipes de tête ont  le même type de calendrier avec 3 déplacements difficiles. De plus notre groupe a grandi, nous avons plus d’expérience et de maturité que l’année dernière. Si nous battons Biarritz samedi, nous ne devrions pas nous écrouler avant la fin de la saison. Le challenge pour nous est toujours d’accrocher la première place.»  

view counter