Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

De bon augure!

Retour sur le match opposant les Espoirs du Stade Rochelais à ceux du Stade Français avec Jean-François BOUCHE leur co-entraîneur.

 

Une leçon en échange des coups

Après un match aller très difficile en terre Parisienne, marqué notamment par de nombreuses agressions des locaux sur les jeunes Rochelais, « on avait demandé à nos joueurs de bien marquer sur leur calendrier la date du match retour. Ce match-là, on le prépare depuis plusieurs mois dans le coin de nos têtes. » Dans le bus qui les ramenait de Paris, les jeunes du centre de formation étaient dépités et frustrés et ne se disaient qu’une seule chose : « vivement le match retour ! »

 

En attendant ce nouvel acte du championnat de France Espoir, et vue les conditions du match aller, les coaches avaient donc développé deux stratégies possibles. « Soit on faisait le choix de lancer une générale, soit on leur donnait une leçon de rugby ! On a choisi la seconde solution. »

 

C’est donc avec beaucoup d’envie que les joueurs et les entraîneurs commencèrent ce match retour contre le Stade Français. « On réalise une superbe entame de match. A tous les postes, sans exception, on assiste à une augmentation du niveau de jeu. Tous les joueurs montrent une motivation de tous les instants en attaque comme en défense. Ils font preuve d’une agressivité positive énorme» Ce qui permit au Stade Rochelais de commencer à s’échapper au tableau d’affichage. Puis, « en deuxième mi-temps, on accroît notre volume de jeu. Les joueurs réagissent bien lorsque Bertrand GUYADER se fait agresser par un première ligne Parisien. » En effet, personne n’est rentré dans son jeu. « L’arbitre, qui était à côté de l’action, a sorti le carton rouge direct. Cette exclusion nous a permis de sanctionner davantage l’équipe du Stade Français avec deux nouveaux essais. »

 

Les Rochelais ont donc pu dominer largement leurs homologues Parisiens en répondant aux coups du match aller par une véritable leçon de rugby et un bon point de bonus offensif. (Stade Rochelais 43 – 22 Stade Français). Les Espoirs « nous ont prouvé qu’ils avaient des valeurs et qu’ils étaient capables du meilleur ; on leurs avait reproché cela après le match aller et je suis content de leur réaction. »

 

Pour la suite, les joueurs comme les coaches y voient un peu plus clair même si, ils attendent toujours un « exploit à l’extérieur » contre un de leur concurrent direct. L’objectif reste le même qu’en début de saison à savoir le titre et la montée en poule 1. « Mais c’est les joueurs qui décident, c’est eux qui sont sur le terrain ; nous on est là pour les aider. » En parlant des joueurs et de leurs motivations, justement, ces derniers « commencent d’une part à s’approprier le projet de jeu de l’équipe, et d’autre part  à découvrir leur marge de progression. »

view counter