Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

Victoire de l'ASR sur le FC Grenoble Rugby !

Ce soir, le leader de Pro D2 a chuté face à des Rochelais soutenus par le meilleur public de France ! 

Deux périodes homogènes

En première mi-temps la domination territoriale grenobloise s'est soldée par un essai en bout de ligne (23ème minute), après avoir campé dans le camp Maritime pendant une bonne dizaine de minutes. Cependant, le réalisme de l'ASR s'est converti par 5 pénalités engrangées par Sébastient Fauqué (100% de réussite). La Rochelle mène donc sur le score de 15 à 7 à la mi-temps.

En seconde période, la physionomie du match change très peu. Sous la botte de Fauqué, les Rochelais s'assurent 5 points d'avance à la 61ème minute (18 - 13). Mais c'est sans compter la réponse de Clément Darbo, demi de mêlée Grenoblois, qui ramène ses troupes à deux points deux minutes plus tard. 

Une fin de match à couteaux tirés !

S'en suivent 15 minutes de lutte acharnée sous une pluie battante parfois rompue par les encouragements du public de Marcel Deflandre. A l'avant, les locaux s'imposent en mêlée alors que les visiteurs mettent la main sur toutes les touches. Les Grenoblois restent menaçants jusqu'au bout : en témoigne une relance à la 67ème minute qui serait allée au fond sans la bonne couverture du dernier rideau rochelais.

A la dernière minute, le FC Grenoble avancent ballon en main. Les tribunes du Stade se crispent et redoutent une pénalité qui crucifierait le destin Rochelais. Loin de là, les Jaune et Noir répliquent de la meilleure manière en regagnant la gonfle sur une mauvaise couverture de regroupement Iséroise. La mêlée suivante, les Stadistes enfoncent leur vis-à-vis sous le vrombissement de la Sirène. Pénalité ! Fauqué botte en touche, c'est gagné, sur le score de 18 - 16 !

Sur cette fin de match épique, l'ASR s'impose à l'arrachée face à une formation Grenobloise plus que méritante. Avec le vent de face et deux pénalités manquées en première période, les Isérois perdent le match sur leur manque de réussite au pied. De son côté, la botte de Sébastien Fauqué propose un sans faute malgré les mauvaises conditions climatiques.

view counter