share
Printer-friendly versionSend by emailPDF version

Current Size: 100%

Actualités

EN AVANT-PREMIERE…

Après deux mois de préparation et la bagatelle de 3 matchs amicaux remportés, le Stade Rochelais entre ce weekend end dans le vif du sujet avec un déplacement à Oyonnax. Pour cette première journée de championnat, Thomas Soucaze, qui endossera le brassard de capitaine, nous fait part de son ressenti…

C’est la reprise ! Comment te sens-tu à quelques encablures du premier match officiel ?

« Tout le monde est motivé, on a tous le même objectif dans la tête. On sait que le championnat de PRO D2 est long et difficile… C’est bien pour cela que dès le premier match, nous voulons lancer un message fort : montrer que nous sommes prêts et qu’il faudra compter sur nous cette année ! Après, tant sur le plan physique que mental, nous sommes bien préparés. Les trois matchs amicaux nous ont fait du bien. Battre le Munster ou l’UBB qui est aussi une très belle équipe qui monte en TOP 14, ça met en confiance et ça a soudé le groupe. Maintenant, ce n’étaient que des rencontres de préparation. La vérité commencera à se révéler ce weekend ! »

De quelle manière le groupe aborde ce 1er match contre Oyonnax ?

« On a essayé d’être le plus appliqué possible lors des entrainements. En début de semaine, il y avait la fatigue du match de Carcassonne mais aujourd’hui, c’est bien reparti. On a fait une bonne séance et dans de bonnes conditions physiques. »

Selon toi, quelles sont les forces et les faiblesses de l’USO ?

« Au niveau des forces, je dirais le combat, l’engagement et l’envie qu’ils mettent dans leur jeu, surtout à domicile. Ce sera à nous de contrecarrer leur envie, leur agressivité en défense… Logiquement, leurs faiblesses découlent de leurs qualités. Avec une équipe si engagé, il leur arrive de faire des fautes, ils ne sont pas toujours assez disciplinés. Une fois de plus, ce sera à nous de faire en sorte qu’ils soient pénalisés afin de les mettre en échec… »

Y a-t-il un joueur que tu redoutes particulièrement dans leur effectif ?

« Non. Franchement, lorsqu’on rentre sur le terrain, il ne faut pas se focaliser sur un joueur. Il ne faut redouter personne. Il faut les respecter, en prenant ce match au sérieux, et en faisant tout notre possible en amont pour remporter la partie. Nous sommes quinze sur le terrain et ils sont quinze également. Je ne crois pas qu’ils aient de joueur à envier. Ils sont un peu comme nous, ils possèdent un gros collectif, et c’est ce qui fait la force des deux équipes. »

Qu’est-ce que cela fait de retourner au stade Mathon après un an sans y avoir mis les pieds ?

« Et bien, comme on dit, la boucle est bouclée ! Nous revoilà dans le même championnat. Pour nous, c’est le début d’une nouvelle aventure et on espère qu’elle se finira bien, au mois de mai, avec l’objectif que l’on connaît tous : retrouver les joutes du TOP 14 ! »

view counter