Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Xavier Lagouanelle : dirigeant d’équipe

Il y a quelques semaines, vous avez fait connaissance avec les intendants de l’équipe première : « Gégé » et « Danix ». Ces hommes s’affèrent autour du collectif Rochelais afin de résoudre tous les problèmes. En fait, ils ne sont pas deux mais trois ! Xavier Lagouanelle, dirigeant d’équipe, nous explique quel est son rôle…

Être dirigeant de l’équipe première du Stade Rochelais, en quoi cela consiste ?

« Principalement, je m’occupe de tout l’administratif de l’équipe, c’est-à-dire les licences des joueurs ainsi que les feuilles de match. Ce qu’il faut savoir, c’est que pour officialiser une composition d’équipe, il y a beaucoup de paperasserie à préparer, sans oublier les démarches lors du match pour les changements de joueurs… Maintenant, les feuilles de match se gèrent par internet, c’est un peu plus rapide ! Ensuite, il y a toute la logistique que suscite un match, surtout à l’extérieur. Il faut solliciter un hôtel, réserver un terrain d’entraînement, sans compter les mises au vert… Puis, il y a toutes les choses imprévues : des joueurs qui oublient des affaires, une convocation à transmettre, un rendez-vous avec le médecin qui a été manqué etc. Nous sommes un peu les « Pères de famille » pour résumer ! »

Se déplacer en match avec une équipe de Pro D2, ça représente quoi ?

« Je ne sais pas exactement mais en tout cas c’est assez impressionnant ! Il y a bien une dizaine de gros sacs et heureusement on s’y met à plusieurs, joueurs compris, pour les porter !!! Vous savez, avec les maillots, les chaussures, les boucliers sans oublier l’eau, je ne sais pas combien ça fait en termes de poids, mais en volume, il y en a bien pour 4 ou 5 m3 ! »

Cela fait-il longtemps que tu es investi dans la vie du Stade Rochelais ?

« Cela fait trois ans que je suis dirigeant d’équipe, mais je faisais déjà partie du club auparavant. En tant que sapeur pompier, j’avais créé un partenariat avec l’ASR pour que la sécurité médicale soit assurée par des pompiers au bord du terrain. C’est toujours d’actualité ! Ce sont des pompiers bénévoles qui font cela à chaque match à domicile, puis sur certains matchs Espoirs. »

As-tu une petite anecdote à raconter sur ton expérience avec l’ASR ?

« Oui, j’en ai une qui nous revient souvent avec Gégé. Une année en déplacement à Tarbes, il n’y avait pas assez de place à l’hôtel et les joueurs étaient mécontents car ils voulaient tous regarder le match de l’Equipe de France car c’était durant la période du Tournoi des Six Nations. Alors le directeur de l’hôtel, très gêné de la situation, a invité le staff chez lui, pour libérer des places d’hôtel aux joueurs. Ce n’était pas top, car nous étions séparés des rugbymen. Mais une fois arrivé à la maison du directeur, nous avons découvert une maison somptueuse ! Il nous a offert une soirée open bar chez lui ! Incroyable ! Et depuis, à chaque déplacement à Tarbes, nous retournons à son hôtel et il nous invite cordialement chez lui ! »

view counter