share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Tout bonus pour les Rochelais

L’Atlantique Stade Rochelais s’est imposé samedi à Bourg-en-Bresse sur le score de 23-9, empochant par là même un précieux bonus offensif. Après une première période plutôt brouillonne face au panache du promu, les Jaune et Noir ont redressé la barre sous l’impulsion d’une mêlée impressionnante pour inscrire trois essais en deuxième période.

Imprécisions et indiscipline

La première mi-temps ne fut pourtant pas des plus maîtrisées pour les Rochelais. Face à de vaillants Burgiens jouant leur survie dans ce championnat à chaque match, ils ont été bousculés et ont semblé balbutier leur rugby. Le domaine des rucks notamment a été le point faible des Maritimes au début du match. Après une entame de match marquée par de bonnes intentions rochelaises, les Burgiens ont en effet remis la main sur le ballon et campé la moitié de terrain maritime, bien aidés par une grosse indiscipline dans les zones de contact. Écroulant les mauls adverses par deux fois et se retrouvant en position de hors-jeu sur un ruck, les Rochelais se voient logiquement sanctionnés d’un carton jaune, accordé à Corbel pour fautes répétées (22e). C’est la conséquence logique de la relative perte de maîtrise des Jaune et Noir sur la rencontre, parfois dépassés par les (nombreuses) initiatives bressanes. Mais la défense n’a jamais lâché, à l’image du ballon très vite écarté vers Porret, bien poussé en touche (19e). Globalement, les Rochelais ont éprouvé quelques difficultés dans la conservation du ballon en première période, et ont parfois défendu de manière indisciplinée. Le score de 6-3 pour Bourg-en-Bresse à la mi-temps ne paraît donc pas illogique.

Pourtant, les Rochelais ont démarré le match avec de solides intentions. Ils ont multiplié les percées, percussions, et passes après contact. Bobo a ainsi percuté dans les 22m adverses pour mettre Fortassin en position de drop, malheureusement manqué (4e), Atonio a violemment renversé ses adversaires pour permettre un coup de pied rasant de Cestaro sorti de peu en touche à 5m (7e), Bobo a cassé deux plaquages et permis à Cestaro de finir dans l’en-but, mais son essai a été refusé (27e), Lagarde a percuté et cassé deux plaquages pour lancer Bobo dans les 22m, mais Cestaro a perdu le ballon au sol à quelques mètres de la ligne (40e). Les occasions d’essais n’ont pas manqué pour les Rochelais, entre relances de leur propre camp et combinaisons opportunes. Il n’a pas manqué grand-chose pour que cela bascule du bon côté, et les Jaune et Noir sont revenus des vestiaires remontés pour forcer la décision.

Les Rochelais prennent l’ascendant

Dès la réception du coup d’envoi, ils confirment leurs bonnes intentions et percent par Lagarde. L’arbitre signale un passage à vide, et Eadie rajoute immédiatement 3 points à son équipe (9-3, 42e). Après ce petit coup du sort, les Rochelais ont persévéré et pris l’ascendant physique et technique : les locaux ne marqueront plus un point. Sur une mêlée issue du coup d’envoi suivant, le pack rochelais fait l’effort et récupère une bonne pénalité, que Fortassin convertit (9-6, 44e). Tout le match, la mêlée a été bien présente et précieuse pour les Maritimes. Sa domination est à pondérer des 6 joueurs bressans blessés en première ligne, mais elle a véritablement permis aux Rochelais se multiplier les munitions et de marquer son adversaire physiquement tout au long de la rencontre, récupérant plusieurs possessions avant le talonnage adverse, ainsi que de nombreuses pénalités. C’est pourtant la touche qui a amené le premier véritable tournant, grâce à deux très bons mauls amenant successivement le carton jaune pour Nava, puis le premier essai de Bobo au milieu de ses avants (11-9, 46e). En supériorité numérique, les Rochelais ont alors choisi ce moment pour accélérer le jeu par Audy, de retour en tant que titulaire, et Bobo, encore une fois. Le néo-rochelais s’est montré à son avantage pour ce premier match, très bon à l’impact, sur les appuis, et dans ses passes après contact, même s’il n’avait pas encore 80 minutes dans les jambes (remplacé à la 54e pour des crampes), et a commis une erreur sur sa première réception de chandelle. La mêlée a elle amené le deuxième essai : sur introduction bressane, les avants récupèrent le ballon, Gourdon part au ras et casse les plaquages sur 15m, avant d’envoyer Grobler à l’essai (18-9, 55e). Les Rochelais continuent à accélérer et ouvrir le jeu, notamment par Lagarde ; repositionné au centre, il a fait des misères à la défense bressane et a prouvé qu’il constituait une bonne solution au poste pour les entraineurs. Après une percée de Berger, rentré à l’aile, sur une passe à l’intérieur de Fortassin, Audy fait preuve de toute sa vision de jeu et renverse petit côté sur un Cestaro esseulé qui inscrit le 3e essai rochelais en coin synonyme de bonus offensif (23-9, 71e). Malgré leur volonté de chercher le bonus défensif, les Burgiens ne parviendront pas à faire bouger le score et tomberont sur une défense rochelaise soucieuse de ne rien lâcher.

Les Rochelais repartent donc de Bourg-en-Bresse avec 5 points mérités face à une équipe qui n’aura pourtant pas démérité. Globalement, les intentions des Jaune et Noir ont été très bonnes et bien réalisées, avec de nombreuses percées sous l’égide de Lagarde, Bobo, Gourdon ou encore Berger sur sa rentrée. Il y a encore eu un manque de précision dans les transmissions et dans la finition en première période, mais les joueurs ont corrigé le tir en seconde. La conquête a un peu grincé en début de première période dans les rucks ou sur quelques touches mal assurées, mais elle a largement permis aux Rochelais d’assoir leur succès, notamment grâce à une énorme mêlée, facilitée il est vrai par les blessés burgiens. La touche a été beaucoup plus en difficulté dans les 30 dernières minutes. Les munitions des Rochelais ont donc été considérablement réduites en fin de match alors que le score aurait pu être bien plus lourd. Mais les Maritimes ont bien assuré l’essentiel et réalisé une bonne prestation pour une reprise. Grâce à ce succès, le Stade Rochelais continue d’engranger les points et conforte sa seconde place, toujours sous la menace de ses poursuivants : Narbonne revient fort depuis la phase retour et se situe 5 points derrière La Rochelle, Agen est à 6 points et Pau à 7. Les Jaune et Noir devront poursuivre leurs efforts pour se rapprocher d’une demi-finale à domicile tant attendue et maintenir voire accroître leur avance sur leurs poursuivants. Sur ce match, mission accomplie.

N.C.

SMAM Mutuelle
view counter