share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Thomas Fournil répond à vos questions

Thomas Fournil, ouvreur de 25 ans, a répondu à l'ensemble des questions des internautes. Nous vous proposons une sélection de 8 questions...

 

Gwenael N : Match aux conditions assez difficile (météo, terrain, adversaires, ...) l'équipe a su s'imposer malgré cela. On a senti un groupe bien soudé, sur de ses bases et un public une nouvelle fois présent. L'équipe commencerait-elle à passer un cap important ? Quel est votre ressenti ?

"Nous commençons à réellement trouver nos repères sur le terrain. Le groupe est soudé et il est en constante évolution. Je pense effectivement que nous passons un cap depuis le début de l’année 2013 avec cette victoire à Dax puis celle face à Narbonne, avec pourtant de mauvaises conditions… Nous espérons enchainer avec les victoires et finir correctement ce bloc. C’est la dernière ligne droite, nous devons rester soudés et concentrés si nous souhaitons parvenir à notre objectif. C’est tout un ensemble qui pousse les joueurs vers le haut. Cela est dû à un ensemble de choses : nos bonnes conditions de travail, le public toujours présent, les victoires..."


Norbert F. : Je reviens sur le match de Dax. Photographe d'un groupe de supporters plutôt "colorés" j'ai figé l'instant où tu fus l'un des premiers à venir salué les deux pouces levés les supporters. Cette belle image représente pour moi le symbole de cette journée et de ce qui s'est passé un peu plus tard dans les vestiaires. Est-ce que ce moment fort ne vous a pas fait réellement prendre conscience qu'il y a, non seulement des supporters mais toute une région derrière vous ? J'ai l'impression que ce moment a déclenché quelque chose de nouveau et de fort dont vous aviez besoin... Est-ce que je  me trompe ?

"Sur le déplacement de Dax, nous avons été agréablement surpris du nombre de supporters présents pour nous encourager. Nous avons senti la ferveur dès notre échauffement notamment au moment où nous sommes passés devant la tribune des supporters. Cela nous a vraiment aidé tout au long du match. Nous avons apprécié le partage qu’il y a eu avec les supporters venus célébrer la victoire avec nous dans le vestiaire. J’espère que nous aurons d’autres occasions de vivre ce genre de moment ! Pourquoi ne pas le renouveler dès samedi à Auch ! La présence et le soutien du public est réellement un facteur décisif pour le moral de l'équipe."

 

Thibault P. : Comment envisagez-vous ce déplacement à Auch qui ne finit plus de perdre ? Leur dernière victoire remonte au 21 octobre. Donc, en vu du classement c’est presque une obligation d'aller gagner là-bas surtout qu’avant la trêve, c’est 2 réceptions. Pourquoi pas un 5 sur 5 sur ce bloc qui ferait du bien au classement ! 

"Auch est effectivement dans une période compliquée, l’équipe n’a pas gagné depuis plusieurs mois. Nous espérons que les joueurs n’auront pas la grinta suffisante contre nous samedi ! Après, c’est à nous de tout mettre en place, de faire le nécessaire pour l’emporter et ne pas les laisser prendre du terrain. Nous savons que le niveau de la Pro D2 est difficile, chaque équipe se défend très bien. Nous connaissons les valeurs et l’esprit des Auscitains… Les joueurs vont être vaillants et vont s’accrocher pour tenter de gagner chez eux. La balle est dans notre camp, à nous de ne pas nous laisser piéger. L’objectif est bien évidemment de finir le bloc avec 5 victoires… Mais nous nous focalisons en priorité sur le match à venir avant de penser au futur. Nous abordons les matches les uns après les autres."

 

Didier H. : Penses-tu envisageable une montée en top 14 cette année, ou est-il préférable d'attendre une année de plus ?

"J'espère et je pense que la montée est envisageable dès cette année. Si nous parvenons à accéder au Top 14 dès cette année c’est que nous en avons les moyens, donc autant y aller le plus rapidement possible. Ce serait une bonne expérience pour toute l’équipe et une récompense pour les personnes qui nous suivent."

 

Benoît D. : Comment avez-vous pris le fait qu’au début de la saison, vous n'étiez pas titulaire ? Et que pensez-vous du public rochelais ?

"Je me suis blessé au début de la saison. J’étais nouveau au sein du groupe et j’ai loupé toute la phase de préparation à cause de cette blessure. C’était une période assez difficile. Ce qui m’importait à ce moment-là, c’était de retrouver les terrains, titulaire ou non. J’avais qu’une hâte, c’était de m’entraîner avec l’équipe. Ma titularisation sur certain match s’est faite au fil du temps.
Le public rochelais m’impressionne ! Lorsque je vois le nombre de personnes présentes samedi dernier à Deflandre, avec ces conditions... C’est incroyable ! A chaque fois il y a plus de 10 000 personnes au stade, c’est assez execptionnel que ça pousse autant derrière nous..."

 

David F. : A Albi, tu étais l'unique buteur du club, ce qui a permis de finir meilleur marqueur de pro D2. Ici, comment ressens-tu le fait de vous diviser les "points" avec sébastien ?

"Le fait d’être deux 10 et deux buteurs, cela permet de moins épuiser le joueur. Si je prends mon exemple à Albi, j’étais le seul buteur donc j’avais beaucoup de temps de jeu. Sur la fin de la saison, j’avais moins de réussite puisque j’étais fatigué et un peu « usé ». L’avantage à la Rochelle c’est que l’on se partage le temps de jeu donc les pénalités également. Je pense que l’on arrive plus facilement à être performants autant l’un que l’autre car nous jouons moins « en fatigue ». Le but est d’inscrire un maximum de pénalités pour faire avancer l’équipe. Nous ne nous focalisons pas sur des performances individuelles. Ce n’est pas notre objectif."

 

André G. : La maîtrise du poste de demi d'ouverture est difficile, penses-tu que le fait de jouer avec Sébastien Fauqué est enrichissant ? Quelles sont tes ambitions rugbystiques ?

"Sébastien est un grand joueur, une personne que j’apprécie beaucoup. Il apporte toujours quelque chose, il est toujours ouvert et donne de très bons conseils. Sa présence est donc enrichissante, bien sûr !! Mes ambitions sont de jouer au plus haut niveau. J’espère donc, comme tous mes coéquipiers, que cela arrivera dès l’année prochaine !"

 

François F. : Au niveau de la concentration, quels sont les points clés du buteur ? A Deflandre, vous aidez-vous des drapeaux qui flottent au-dessus du tableau d'affichage ou bien du grand que les bagnards déploient en haut de la tribune Smam ?

"Le terrain était très gras, ces conditions ne sont pas à l’avantage d’un buteur. Je travaille la semaine pour trouver mes repères et m’adapter aux conditions. Ce sont des détails, des automatismes à avoir quelques soient les conditions. C’est pour cela qu’il faut répéter le geste régulièrement. La concentration est présente sur chaque coup de pied bien qu’il faut qu’elle soit doublée sur ce genre de match. Je me réfère effectivement aux drapeaux, cela fait partie des automatismes à avoir. C’est un détail qui peut aider au moment de la pénalité !"

 

« Je remercie l’ensemble des supporters pour tous vos messages d'encouragement et de solidariré envers l'équipe et moi-même. J’espère que vous continuerez de nous soutenir car nous avons besoin de vous. » Thomas Fournil

 

 

Crédit photo : Martial Souchard

view counter