share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

"On est en colère mais pas résignés"

Au centre d'entraînement de l'Atlantique Stade Rochelais, ce lundi, les mines étaient bien fermées. Quelques joueurs étaient, dès le début de matinée, devant les ordinateurs pour tenter de comprendre comment cette rencontre face à Périgueux a pu prendre une telle tournure. Dans le bureau voisin, les entraîneurs, Fabrice Ribeyrolles et Patrice Collazo reviennent sur ce dimanche noir, extraits :

"Nous sommes en colère et déçus" entame Fabrice. "La nuit a été courte et ce matin c'est un peu comme si j'avais la gueule de bois. Nous sommes passés à côté de tout sur cette rencontre. Nous n'avons rien provoqué, c'était vraiment un match sans de bout en bout. Même les choses les plus simples se sont soldées par des échecs" Le bilan est sans concession alors que le staff pensait être sur de bons rails : "après les 3 dernières rencontres à domicile, nous pensions avoir réglé quelques problèmes et nous pensions avoir franchi un cap. Visiblement ce n'est pas le cas. Chaque match à l'extérieur nous rammène inexorablement 2 mois en arrière."

Plus que la défaite c'est surtout l'absence de révolte chez les joueurs malgré la présence d'un public nombreux qui désabuse les coaches : "Quand on est sorti du vestiaire, il y avait du Jaune et Noir partout, cela nous a vraiment fait chaud au coeur. Toutes les conditions étaient réunies pour faire une bonne préstation... C'était un match piège et on est tombé en plein dedans. On s'est fait dominé par des joueurs qui ont joué avec enormément de coeur et nous n'avons pas su répondre. Plus le match s'enfonçait moins les joueurs réagissaient."

Maintenant il va falloir digérer, se remettre en question et surtout repartir du bon pied : "la semaine va être compliquée. On va devoir se dire les choses, arrêter de se voiler la face. Nous ne devons pas rester focalisés sur cette défaite, nous avons une saison à jouer et même si nous ne récupérerons pas les points laissés en route, nous devons tout faire pour atteindre l'objectif."

Au delà des solutions à trouver au sein du groupe, les entraîneurs souhaitent que les supporters puissent être fiers du Club Maritime : "Nous sommes tristes pour nos supporters. Ils viennent au stade, en déplacement et lorsque l'on voit la copie que l'on rend à Périgueux, c'est indigne du maillot. On comprend leur colère, on la prend pour nous. Charge à tout le groupe de se poser les bonnes questions et surtout d'y apporter les bonnes réponses pour faire un gros match face a Albi pour que nos supporters puissent être fiers de supporter le club"

view counter