Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Les Marraines des Danas

Partenaire de l’ASR depuis respectivement 2008 et 2009, Espace Investissement et Masqhotel sont devenus en décembre dernier les deux premiers partenaires des Danas Sportives. L’hôtel qui a toujours de bonnes idées, comme l’a montrée leur tombola organisée lors du premier lundi des partenaires de 2011 (quelques unes des clés distribuées ouvraient une chambre de l’hôtel et offrait une nuit dans l’établissement), n’a pas manqué l’occasion de soutenir le projet des “Pompom Girls”. Espace Investissement, le groupe spécialisé dans la restauration d'immeubles anciens et dirigé par Jeanet Henon-Guinaudeau, a toujours promu l’idée de danseuses pour animer l’avant match. Il est donc normal de les retrouver pour soutenir ce projet.  

Après quatre mois de spectacle, Christine Scholten, la directrice de l’hotel,  et  Jeanet Henon-Guinaudeau nous livrent leurs sentiments.

Quelles sont les raisons qui vous ont poussée à devenir marraine des Danas Sportives ?

Christine Scholten : Tout d’abord, étant originaire des Etats-Unis, les activités de Cheerleaders font partie de ma culture sportive. En effet, dans mon université comme dans le reste du pays, il ne peut pas y avoir de match de sport sans une équipe de Pompom Girls. Je trouve donc dommage que cela soit si peu développé en France et que cela manque au rugby français.

Ensuite, je trouve que les femmes ne sont pas assez présentes dans ce sport. A part les Poc’ettes, nous n’entendons jamais parler des femmes dans le monde du rugby et je trouve que c’est important qu’elles soient présentes. On peut dire en quelque sorte que les Danas complètent la prestation des rugbymen.

Enfin, nous nous engageons depuis plusieurs années pour aider ceux qui ont des projets. Notre démarche pour sélectionner les projets suit une double orientation puisque nous nous tournons principalement vers des projets à la fois écologiques et sportifs.

Jeanet Henon-Guinaudeau : J’ai accepté d’être marraine des Danas Sportives car en tant que partenaire féminine de l’Atlantique Stade Rochelais, je demandais depuis plusieurs années des danseuses pour animer le Stade qui est lui-même fréquenté par une population féminine de plus en plus importante.

Que pensez-vous de leurs premières prestations ?

Christine Scholten : Je trouve que leurs débuts sont un peu timides. Elles manquent un petit peu d’automatisme mais cela est aussi normal puisqu’elles s’entrainent depuis quatre mois seulement et qu’elles ne disposent pas d’un espace aussi grand que le Stade pour s’entrainer. Pour leur première saison, elles s’en sortent bien, elles ont besoin  d’un peu de temps pour se rapprocher de la perfection. En tout cas elles possèdent une formidable marge de progression qui alliée à leur volonté et leur engagement sera comblée petit à petit.

Nous avons pu voir leur volonté de bien faire, leur énergie et surtout leur courage tout au long de l’hiver. En effet, elles ne se sont jamais découragées malgré le froid contre Oyonnax. Elles passent beaucoup de temps et travaillent dur .

Jeanet Henon-Guinaudeau : Je trouve qu’elles ont des jolies tenues en harmonie avec les couleurs du club et des joueurs. Par contre je pense que les prestations mériteraient d’être plus dynamiques avec une gestuelle qui devrait être encore plus accentuée. Il faudrait aussi qu’elles n’utilisent pas uniquement des mouvements de bras.

Comment voyez-vous ce partenariat évoluer ?

Christine Scholten : Dans un premier temps, j’espère que la collaboration entre les Danas et l’ASR se prolongera la saison prochaine et qu’il continuera pour de nombreuses années. Je pense que pour cela, il faut qu’elles gardent leur motivation, et qu’elles se servent de l’engouement du public pour tisser des liens durables.

Pour l’année prochaine il faudrait qu’elles trouvent un partenaire supplémentaire  mettant à leur disposition une salle de répétition plus grande afin qu’elles puissent travailler leurs formations à l’échelle réelle. 

Par la suite, si cela est possible et qu’elles le peuvent, ce serait sympa de les voir accompagner l’équipe dans leur déplacement.

Jeanet Henon-Guinaudeau : Le partenariat pourrait évoluer de manière positive et être reconduit pour les années à venir, avec plaisir.

Je suis ravie d’être la marraine des Danas Sportive. En temps que Partenaire dirigeante, il est important d’avoir une équipe féminine à l’image du Stade Rochelais. Ces danseuses apportent une touche dynamique et charmante à l’image des spectatrices du Stade.

SMAM Mutuelle
view counter