Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Le centre de formation reprend du service !

Armand Mardon, responsable sportif du centre de formation Rochelais, revient avec nous sur la reprise des entrainements. La préparation ayant déjà commencée il y a un mois, c’est l’occasion de passer en revue la relève du Stade Rochelais…

Quand avez-vous repris les entrainements ?

« Le 8 août, conjointement avec la reprise de l’équipe Espoirs. »

En quoi consiste le travail de ces premières semaines ?

« En premier, refaire des tests physiques. Les joueurs étaient partis avec un programme physique et progressif à respecter. Nous avons beaucoup insisté sur la musculation et c’est aussi l’occasion de faire un point global sur le groupe. En termes de rugby, nous avons un peu joué avec le ballon avec notamment la mise en place d’ateliers techniques. Ce fût également l’occasion d’aborder les petites modifications du projet de jeu, en cohérence avec ce qui se fait chez les pros depuis l’arrivée de Fabrice Ribeyrolles et Patrice Collazo. »

Y a-t-il des nouveautés dans l’effectif Rochelais (départs/arrivées) ?

« Dans les arrivées, nous avons tablé sur une réduction du nombre pour mieux travailler qualitativement et augmenter le niveau de jeu. Ainsi, nous n’avons que trois nouvelles recrues dont deux joueurs issus de la formation Rochelaise ainsi qu’un jeune franco-italien, international moins de 20 ans alors qu’il n’en a que 19 ! C’est un joueur que l’on suivait depuis trois ans lorsqu’il venait ici en stage d’été, puis il intègre le centre à plein temps cette saison. Du coup, à l’image de l’équipe pro, nous jouons la carte d’un effectif stable mais toujours meilleur d’année en année. La majorité de ces gars seront bientôt prétendants au groupe professionnel ! Concernant les départs, 4 espoirs ont intégré le groupe professionnel et s’entraîne la plupart du temps avec eux. C’est un bon signe de réussite ! »

Y a-t-il des nouveautés dans le staff du centre ?

« A proprement parler, au centre, il n’y a pas de nouveauté. Par contre, l’académie de rugby (Ndlr : âges et divisions inférieurs) a été renforcée. Nous avons notamment Benjamin Blot, préparateur physique de l’académie qui travaille sur quelques séances avec le centre de manière à faire le pont entre le centre de formation et les jeunes pousses de l’académie. Ceci fait partie intégrante du plan de restructuration que nous menons. Le projet « Grandir Ensemble », énoncé par Vincent Merling, ambitionne que 50% de l’effectif professionnel du Stade soit formé au club. Cela nécessite du travail en amont… »

Peux-tu passer en revue les qualités du groupe ?

« Aujourd’hui, le groupe a bien intégré les règles de vie et les règles sportives du centre. Il y a beaucoup d’échange autour du projet de jeu puis il y a des qualités humaines, de la rigueur qui se dégage, comme les années précédentes. Le fait que 4 espoirs jouent avec les professionnels montre que l’équipe première est ouverte aux espoirs les plus méritants. Cela crée beaucoup d’émulation entre les joueurs du centre. »

Comment qualifierais-tu l’ambiance qui règne au sein du centre de formation ?

« Comme je viens de le dire, il y a beaucoup de travail, de partage, ils s’approprient le projet… Ils ont envie de se démarquer en apportant un plus au collectif et non pas en jouant la carte individuelle. Ils sont moteurs, montrent des qualités de leadership tout en restant au service du groupe. »

Quels sont les objectifs de cette saison à XV ?

« Concernant l’équipe Espoirs, l’objectif est de monter en poule Elite. Pour cela, il faudra gagner le championnat de France Poule 2, montrer que les équipes de Reichel et Crabos sont aussi performantes tout en maintenant la qualité du centre de formation. Celui-ci est classé en catégorie 1, au même titre que les centres de formation toulousains ou clermontois. »

view counter