share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Kévin Gourdon revient sur le match contre Aurillac

Kévin Gourdon, auteur d'une très belle prestation dimanche dernier contre Aurillac, avec entre autre un essai à la clef, revient sur ce match.

 

Que ressentez-vous au lendemain d'une telle victoire ?

– Collectif : Nous avons quand même fait une super première mi-temps, on est assez heureux du match que l’on a produit mais la seconde mi-temps n’était pas à la hauteur de la première.

– Individuel : Satisfait, cela fait toujours plaisir à Deflandre, de marquer un essai, devant ton public. Il ne faut surtout pas s’emballer, autant individuellement que collectivement, il faut garder les pieds sur terre et continuer à travailler.

 

Ce match arrive-t-il pour vous au bon moment ou au contraire est-il synonyme de regrets ?

Il est arrivé quand il devait arriver, je ne sais pas si on peut parler de déclic entre nous, on a fait un match « référence » avec une belle qualité de jeu. Ce type de match était important à réaliser en vue d’une fin de championnat compliqué, on l’a fait et c’est très bien comme ça.

 

Comment allez-vous aborder ce déplacement à Beziers, ce week-end ?

On va aborder ce match de manière plus sereine, car il est toujours intéressant de réaliser des matchs comme ceux contre Aurillac, mais si on ne reproduit pas ce genre de prestation, cela n’aura servi à rien. Ce qui est important c’est de maintenir ce niveau de jeu dans la durée, Béziers ne sera pas facile à jouer car ce club joue sa survie en Pro D2 et vendra chèrement sa peau.

 

Le calendrier de cette fin de championnat est compliqué, quels adversaires sont pour toi les plus redoutables ?

Tous les matchs vont compter, tous les points vont être importants, tous nos adversaires seront redoutables car tout le monde aura quelque chose à jouer. Les uns joueront pour une place qualificative en demi-finale, les autres pour leur survie en Pro D2, rien ne sera facile, il faudra faire preuve d’envie et de détermination jusqu’au bout.

 

Comment expliques-tu ton excellente prestation de ce week end face à Aurillac ?

Je ne me pose pas trop de questions, cela a souri contre Aurillac tant mieux. Il faisait beau et cela faisait plaisir de rechausser les crampons moulés et de jouer devant son public. J’essaie de travailler le mieux possible, au quotidien, en faisant ce que j’aime et là ça a payé.

 

Est-ce que le retour des bonnes conditions climatiques et des terrains qui sont actuellement plus praticables sont les seules raisons de l'amélioration du niveau de jeu de l'ASR ?

Je ne sais pas, non, nous savons tous que l’on est capable de produire un jeu comme ça. Comment ferons nous si jusqu’à la fin de saison les conditions climatiques ne sont pas au rendez-vous. Il est vrai que cela ne facilite pas le jeu, plutôt les fautes de main…

 

Penses-tu que le stade est suffisamment armé pour faire sa place dans l'élite, de manière durable ?

Ce n’est pas à moi d’en juger je ne suis pas manager, après moi qui ai connu Clermont qui est un club de l’élite du Top 14 et d’Europe ce n’est pas vraiment comparable. Malgré tout, ici, on possède de bonnes infrastructures et un stade qui à sa place en TOP 14.

view counter