share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Julien Berger : "Du temps de jeu et de la confiance"

Pas de repos pour Julien Berger qui est actuellement avec son équipe nationale. Effectivement, la Belgique se déplace au Portugal, dans le cadre de la troisième journée du tournoi des VI Nations.


Quelles sont tes impressions sur votre prestation face à Colomiers ?

"Nous avons eu des difficultés à nous mettre dans le match. Colomiers est une équipe accrocheuse qui venait sans pression et cherchait la victoire. La fatigue accumulée durant les 4 derniers matches a joué sur notre performance… et cela ne nous a pas permis de mettre correctement notre jeu en place. La réception de Lyon a fortement épuisé l'équipe. C'était un match de haut niveau où les joueurs ont puisé dans leurs ressources mentales et physiques. Ce dernier match du bloc, face à Colomiers, était logiquement plus difficile."


Personnellement, y a-t-il des points sur lesquels tu souhaites encore progresser ?

"Je travaille principalement sur la technique individuelle. Je pense que les autres qualités se développeront à force d’expérience sur le terrain..."


Depuis combien de temps évolues-tu avec la Belgique ? Quels sont les bienfaits de cette expérience ?

"J’ai commencé mes premiers matches avec la Belgique il y a 6 ans, j’avais 17 ans.
Etant titulaire et faisant des matches complets, cela me permet de gagner en temps de jeu et prendre confiance. Les rencontres avec les autres équipes des VI Nations sont engagées et d’assez bonne qualité même si nous évoluons dans le groupe B."


Parle-nous un peu de cette équipe de Belgique…

" Il y a 10 ans nous étions 54ème mondial… Il y a eu une grosse progression depuis ! Nous montons les échelons progressivement. Nous avons raté deux fois la qualification pour les VI Nations B d’un point seulement. La saison passée ce fut la bonne année… ! Nous sommes désormais dans la poule B. La Belgique est la petite équipe, le petit poucet ! Cependant, nous nous défendons bien pour le moment. Il faut que l’on continue de progresser pour pouvoir espérer une qualification en coupe du monde.
Nous nous déplaçons au Portugal ce week-end et nous rencontrons ensuite la Russie et la Roumanie."


N'est-ce pas une période assez difficile pour toi ?

"Non, car je suis content de jouer avec mon équipe nationale et d’évoluer également avec La Rochelle en Pro D2. Avec la Belgique, on se regroupe 3 jours avant le match pour préparer la rencontre. C’est un programme intense, je ne suis pas en vacances comme mes coéquipiers Rochelais, mais j’aime ce que je fais !"

 

Crédit photo : Joël Salmon

view counter