share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

« Garder des certitudes pour la suite »

Dimanche, l’Atlantique Stade Rochelais (2e) reçoit le Stade Aurillacois (8e) pour le compte de la 28e journée de Pro D2. Alors que les Cantalous n’ont plus rien à jouer cette saison et viendront à Marcel Deflandre sans pression, les Maritimes devront remporter la victoire pour se rapprocher des demi-finales à domicile.

Des Aurillacois joueurs mais indisciplinés

Huitième au classement à égalité de points avec Bourgoin (7e), et 16 points derrière Tarbes, le SACA n’a mathématiquement plus rien à jouer dans ce championnat, et viendra donc sans aucune pression à Marcel Deflandre. Fabrice Ribeyrolles analyse : « C’est une équipe réputée pour être joueuse, avec beaucoup de lancements intéressants en première main après des touches ou des mêlées, ils tentent beaucoup de choses. Ils n’ont pas la réussite de l’an dernier dans les résultats mais ça reste une équipe dangereuse avec un bon état d’esprit. Après ils viennent sans enjeu, donc ils seront peut-être plus dangereux sur ce match-là parce qu’ils vont pouvoir tenter des choses qu’ils ne tenteraient pas normalement, alors il faudra être bien en place en défense. » Aurillac est en effet la 6e meilleure attaque du championnat, devant Pau (7e), et imposera sans aucun doute un gros défi à la défense rochelaise. Les Cantalous sortent d’un sixième bloc extrêmement compliqué où ils ont affronté 4 des 6 équipes de tête, et sont dans une dynamique négative de 4 défaites en 5 matchs. Ils auront donc certainement à cœur de relever la tête dimanche et n’en seront que plus dangereux, à l’image de Ratu, leur meilleur marqueur que les Maritimes devront surveiller.

D’autant plus que malgré les défaites, Aurillac s’accroche. À part à Lyon, ils se sont inclinés sur de courtes marges, à Agen (21-27), à Mont-de-Marsan (19-26) et contre Pau (16-18). La botte de Petitjean s’avère redoutable : l’ouvreur est second du classement des meilleurs buteurs, derrière Fortassin. Aurillac marque des pénalités, mais en concède également beaucoup : c’est l’équipe qui encaisse le plus de pénalités de la Pro D2. La discipline sera au cœur des préoccupations dimanche, au milieu d’une météo apparemment peu clémente. L’entraîneur rochelais commente : « La discipline sera très importante, comme à chaque match. Contre Narbonne on n’avait pris que 7 pénalités, contre Agen on en prend 9 en deuxième mi-temps. Surtout qu’on annonce des conditions climatiques difficiles, donc il faudra qu’on soit très disciplinés pour empêcher Petitjean de marquer. C’est la base de chaque match, on a matraqué les joueurs toute l’année sur ce problème, et on voit que quand on est performant dans ce domaine, on l’est dans le reste aussi. » Défense et discipline, les armes sont donc toutes trouvées pour contrer les Cantalous.

Jouer intelligemment et alterner

Après la défaite frustrante contre Agen, les Rochelais auront à cœur de dresser les barbelés en défense et de rester disciplinés, mais aussi de produire davantage d’alternance dans le jeu et d’être plus efficaces offensivement. Alors que la défense aurillacoise n’est pas au mieux cette saison (12e), Fabrice Ribeyrolles est clair : « L’objectif c’est de gagner déjà. Il faudra qu’on soit mieux structurés dans notre jeu, dans l’alternance et le choix de la stratégie mise en place. Après il faudra être capable de poser le jeu, de gérer intelligemment, de ne pas s’exposer inutilement. La défense sera un point important, il faudra qu’on soit très efficaces dans notre premier rideau. On a beaucoup mis les joueurs en garde sur l’aspect défensif de ce match. C’est une équipe joueuse qui va tenter des choses. Et quand nous on aura le ballon, il faudra être intelligent, ce qui nous a fait défaut contre Agen, être capable d’utiliser les bonnes stratégies. » Les Rochelais gardent les pieds sur terre et veulent surtout se rassurer dans leur jeu et corriger les défauts du dernier match.

Deuxièmes au classement, les Rochelais sont à 9 points devant Pau et Narbonne. La victoire est donc impérative pour atteindre les demi-finales à domicile. Pour autant, joueurs et entraîneurs restent focalisés sur leur performance et leur jeu avant de songer au classement et aux phases finales. Le coach rochelais précise : « On a vécu deux fins de saisons compliquées, avec souvent deux déplacements sur les deux derniers matchs. À chaque fois on s’est présentés en phases finales avec deux défaites d’affilée, donc nous on veut déjà gagner à domicile et proposer un jeu de qualité pour avoir plus de certitudes. L’objectif c’est de sortir des gros matchs, quels que soient l’adversaire et les conditions. On veut produire un match de qualité, propre, et garder des certitudes pour la suite. Sans parler du classement, on cherche à progresser dans le jeu et à rester sur une bonne dynamique pour la suite. Chaque match va nous rapprocher de la fin de saison, mais il faut gagner avant d’y être. Après il y aura un déplacement à Tarbes et la réception de Lyon. On sait qu’on est 2e et on veut le rester, et ça passe par des victoires. On veut continuer dans notre progression collective, continuer à être concentrés et appliqués dans la stratégie. » Alors que les phases finales approchent à grand pas, les Jaune et Noir savent que pour les aborder le plus sereinement possible, il faut d’abord se concentrer sur le match de dimanche, contre Aurillac, et poursuivre la progression de l’équipe.

N.C.

SMAM Mutuelle
view counter