Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Formidables Rochelais !

Les superlatifs ne manquent pas pour commenter la formidable performance des Jaune et Noir qui s’imposent avec brilo sur la pelouse de l’US Carcassonne sur le score de 34 à 14 ! Au terme de ce match à rejouer de la 21e journée pour les raisons que l’on connaît, le groupe rochelais, largement composé de membres des Espoirs, ont apporté le meilleur point final possible en récoltant le bonus offensif grâce à 4 essais et une solidarité à toute épreuve.

Une abnégation incroyable et du jeu

Le début de la rencontre se révèle pourtant difficile. Malgré des intentions affichées dès le coup d’envoi, les Rochelais se montrent bien trop indisciplinés pour enchaîner et nourrissent leurs adversaires de munitions évitables. Comme à Tarbes. Rapidement, ils sont menés 6-0 après deux pénalités de Pretorius et prennent un carton jaune par Tony Giraud, 3e ligne Espoir titulaire ce mercredi. Alors que les Carcassonnais ont une touche à 5m de la ligne maritime à négocier, les Jaune et Noir font preuve d’une abnégation incroyable et parviennent à récupérer le ballon. Sur la même contre-attaque, de leur en-but, les Rochelais remontent tout le terrain. Berger perce et trouve Marienval qui accélère et décale Van Vuuren qui s’écroule dans l’en-but de l’autre côté de la pelouse. Marienval et ça fait 7-6 pour des Rochelais réduits à 14. Les Carcassonnais ne s’en sont pas remis.

Toujours en infériorité numérique, les Rochelais rajoutent une pénalité par Marienval pour une faute dans un ruck, 40m en face des poteaux (10-6, 31e). À 14 contre 15 et sous pression, c’est un 10-0 que les Jaune et Noir ont infligé à leur adversaire. Portant encore et toujours le ballon, les Rochelais bougent de lourds Carcassonnais en difficulté, obligés de se mettre à la faute : le deuxième ligne Hikila reçoit un carton jaune et Marienval rajoute trois points aux Maritimes. Une pénalité de Pretorius avant la mi-temps permet aux Carcassonnais de réduire l’écart et de rentrer aux vestiaires sur le score de 13-9, un moindre mal pour des Audois largement dépassés par la fougue, la vitesse et l’explosivité des jeunes joueurs du Stade Rochelais qui ont envoyé du jeu.

Une parfaite osmose entre les Espoirs et la Première

Mis à part les jeunes habitués de la première comme Kaulashvili ou Kieft, capitaine pour ce match, les membres des Espoirs ont en effet largement trusté les places dans le groupe. Pas moins de 9 joueurs réalisaient ainsi leur première feuille de match en Pro D2. Jordan Sénéca (pilier), Maxime Fray (talon), Albain Merron et Bruno Sillet (2e ligne), et Tony Giraud (3e ligne) connaissaient leur première titularisation de la saison (5e feuille de match pour Sénéca), quand Pietro Ceccarelli, Jérémie Abivien, et Mickaël Chiker étaient alignés sur le banc pour la première fois. Pierre Santallier connaissait sa 3e titularisation de la saison, et le demi de mêlée Titouan Guilon enchaînait sa deuxième feuille de match après la réception d’Aurillac.

Tous ces jeunes joueurs sont restés parfaitement encadrés par le staff rochelais. Laurent Albinet et Sébastien Boboul, entraîneurs de l’équipe Espoirs, ont en effet suivi leurs joueurs avec Patrice Collazo et Fabrice Ribeyrolles. Le capitanat de Zeno Kieft, tout juste membre de l’équipe 1 cette saison et membre de la cellule élite du club, permettait de réaliser le lien entre les deux et symbolisait parfaitement cette osmose entre les Espoirs et les membres de l’équipe première. Force est de constater que ce pari s’est avéré plus que payant. Solidaires en défense et enthousiastes en attaque, les Jaune et Noir ont semblé se connaître parfaitement. Ils ont éclaboussé la deuxième période de leur classe.

Un festival offensif

Après la pause, les joueurs de Carcassonne mettent la main sur le ballon mais se heurtent à un énorme mur jaune et noir. Sénéca notamment aura fait preuve d’une grosse puissance au plaquage. Les Maritimes étaient venus pour récupérer leurs points et ne voulaient rien lâcher, même privés du ballon. Prenant leur mal en patience, ils contiennent admirablement les charges des puissants Audois, mais Jean-Philippe Grandclaude s’est malheureusement blessé à une jambe et a dû laisser sa place. En attendant des nouvelles rassurantes, c’est assurément LE point négatif du match.

Quelques minutes plus tard, les Carcassonnais lâchent le ballon. Hamish Gard, tout juste rentré en jeu, le récupère très rapidement et le passe à Vuli Vuli qui file dans l’en-but et inscrit le deuxième essai du match (20-9, 55e). Très propres sur la conquête, que ce soit en touche ou en mêlée, les Rochelais parviennent à multiplier les occasions. Ils ont largement réglé la mire depuis la faillite de ce secteur à Tarbes. Sur un nouveau ballon, Clément réalise une grosse percussion sur la défense audoise et arrive à 5m de l’en-but. Van Vuuren hérite du ballon et inscrit son doublé (27-9, 59e).

Après de nouvelles grosses occasions de Abivien, Berger, Le Bourhis et Santallier qui ne vont pas au bout, Carcassonne bénéficie d’une bonne mêlée à 5m de la ligne rochelaise, avec l’espoir de recoller au score et de priver les Maritimes du bonus offensif. Malgré une équipe largement remaniée, la mêlée se révèle cependant toujours aussi monstrueuse : sur introduction adverse, le pack rochelais enfonce son homologue sur plusieurs mètres et peut se dégager. Sur l’action suivante, Titouan Guilon tout juste entré en jeu adresse un coup de pied à suivre pour Santallier qui file inscrire le quatrième essai des Rochelais (34-9, 66e). En fin de match, Gros sauve l’honneur pour son équipe (14-34, score final) mais les Jaune et Noir repartent bel et bien de l’Aude avec les 5 points de la victoire bonifiée.

Officiellement en demi-finale à domicile !

Avec un courage exemplaire en défense, une fraîcheur et une vitalité impressionnantes dans le jeu malgré l’enchaînement des matchs, et un enthousiasme à toute épreuve en attaque, l’équipe remaniée par les Coachs a rétabli la vérité du terrain et clos une bonne fois pour toute cette histoire rocambolesque. L’osmose entre les joueurs des deux groupes a été impressionnante et révélatrice de l’atmosphère extrêmement positive au club, tout en permettant aux joueurs titulaires lors des derniers matchs de souffler avant la réception de Lyon.

Tandis que les Espoirs vont jouerle titre de Champion de France ce dimanche face au Racing Metro, les Jaune et Noir de l’équipe 1 sont officiellement qualifiés pour les demi-finales à domicile et offriront au moins un match supplémentaire à Marcel-Deflandre à leurs supporters. Une belle récompense après tous les efforts fournis.

N.C.

view counter