share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Dans le rétro du Stade : Avant Béziers

L’AS Béziers Hérault borde la Méditerranée et l’AS Rochelais borde l’Atlantique. Ce parallèle géographique cache des histoires sportives tellement différentes ! Bien qu’ayant été opposés à de très nombreuses reprises, la balance penche sérieusement côté biterrois avec 17 victoires pour 12 rochelaises et 3 matchs nuls. Mais en deuxième division, c’est La Rochelle qui prend l’avantage avec 7 victoires contre 5 défaites et 1 nul. En PRO D2, les Charentais Maritimes ont toujours vaincu les Héraultais à domicile avec 6 succès consécutifs. Gageons que cette série ne s’arrêtera pas ce week end.

Béziers est un club historique au palmarès impressionnant dans le rugby français, avec onze boucliers de Brennus ! Le premier est acquis en 1961 et les dix suivants entre 1971 et 1984. C’est au cours de cette décennie biterroise hégémonique, que le Stade Rochelais a signé un de ses plus beaux exploits le 19 novembre 1978. Au cours de cette saison, le championnat de France groupe A accueille désormais 4 poules de 10. La Rochelle a fort à faire avec des clubs tels Bagnères, Béziers, Graulhet, Oloron et Toulon. « Gare aux faux pas à la maison » prévient Jacky Adole, l’entraîneur du Stade qui salue le retour au bercail de Vincent Merling, après trois années passées au SA Mérignacais. Le début de saison est conforme aux prévisions du technicien rochelais (victoires à domicile et défaites à l’extérieur). Mais un gros challenge se profile à l’horizon avec la réception de Béziers, intouchable en championnat (31 rencontres sans défaite, série en cours). Toutefois les champions de France en titre gardent un mauvais souvenir de leur dernière visite à Deflandre le 30 septembre 1973, où ils subissent un revers inhabituel.

Effectivement, les Jaune et Noir tiennent la dragée haute à ces puissants Biterrois. A la 62ème minute, le Stade mène 13-12. Mais ce petit point est un trop maigre avantage pour résister vingt minutes durant. La conquête est totalement Héraultaise ; les Maritimes n’arrivent pas à sortir de leurs 22m malgré une défense héroïque. A la dernière minute du match, sur une pénalité vite jouée par leur demi de mêlée, Cabrol l’ouvreur biterrois claque un drop « impossible » du bord de touche. Béziers 15 - La Rochelle 13. Les rochelais sont effondrés, le public assommé ! L’arbitre fait jouer les arrêts de jeu. Dans un dernier rush de folie, les Jaune et Noir jettent leurs ultimes forces dans la bataille. C’est un rugby complètement débridé, les Stadistes attaquent à tout va et déstabilisent la défense biterroise. Dans une dernière accélération dévastatrice, le 3/4 centre historique du Stade, Henri Magois, pour son 348ème match officiel sous le maillot rochelais, joue parfaitement un 2 contre 1, et va aplatir l’ovale qui envoie son équipe au paradis ! Supporters et joueurs explosent de joie ! L’exploit est immense : les Rochelais mettent un terme à 665 jours d’invincibilité méditerranéenne. Pour Béziers, Marcel Deflandre est maudit, puisque cinq ans après, ils y tombent à nouveau. Malheureusement pour le Stade, cet exploit restera sans lendemain avec une suite de la saison qui sera plus difficile.

F.F.

Source : « 100 ans de rugby au Stade Rochelais » de J.M. Blaizeau.

SMAM Mutuelle
view counter