share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Damien Cler répond à vos questions

Damien Cler est aujourd'hui le deuxième marqueur de Pro D2 avec 11 essais inscrits. Il a répondu à l'ensemble des questions des internautes. Nous vous proposons une sélection de 9 questions...


"Je vous remercie tous pour vos messages d'amitié et d'encouragement. Pour essayer de vous faire plaisir, je vais marquer un essai face à Lyon et finir meilleur marqueur à la fin de la saison... !" Damien Cler

 

Tristan C. : On annonce Marcel Deflandre complet face au LOU dimanche et on sait tous qu'il va y avoir une très grosse ambiance sur ce match notamment. Penses-tu que le 16ème homme rochelais sera un facteur déterminant pour remporter ce match ?

« C’est évident ! Lorsque l’on joue devant plus de 11 000 personnes, c’est motivant. Des gros matches comme ça, face à de belles équipes, avec un stade complet qui nous pousse… Ca va forcément nous faire avancer. Sur le terrain on entend les supporters nous encourager. J’espère qu’il y aura une belle communion entre les joueurs et le public. »


Didier K. : Comment vois-tu le match contre Lyon, engagé ou très engagé, et peut-être un ou deux essais pour passer au top du classement.

« Le match sera selon moi très engagé. Nous nous préparons à disputer une rencontre dans des mauvaises conditions météorologiques, similaires à celles face à Narbonne. Une grosse partie du match devrait se jouer avec un gros combat des lignes avants. J’ai déjà prévu d’aller m’acheter des chaufferettes ! »


Yoann P. : Comment expliques tu que depuis le début de l'année la maîtrise de l'équipe sur le match lors de ses temps forts et temps faibles soit revenue, ainsi qu'une défense efficace. Est-ce psychologique ou seulement le travail qui paye ?

« Nous avons fait une contre-performance en début de saison face à Oyonnax… Mais nous avons resserré les liens depuis. Nous sommes la première défense du championnat et nous montrons des qualités sur nos temps forts également.
Le travail paye forcément…Nous sommes dans une spirale positive donc la moral est bon. Le travail et l’état d’esprit sont deux facteurs indispensables pour réussir. »

 

Edgar B. : Penses-tu que cette équipe soit capable d'aller au bout dans cette Pro D2, plus que disputée, et ainsi accéder à l'élite ?

« Oui complétement !  Avec un club aussi ambitieux que La Rochelle, l’objectif est de devenir champion de France. Nous savons qu’Oyonnax est au-dessus de toutes les autres équipes cette année. J’espère que nous allons réussir à faire une demi-finale à domicile et ensuite, en cas de finale, tout se jouera sur un match. Je pense que nous sommes capables d’aller au bout et d’être en Top 14 dès la saison prochaine. »


Ludo G. : Malgré les ambitions de l'ASR d'évoluer et de se maintenir en Top 14, je n'aurais pas été surpris de te voir évoluer en Top 14 (avec un autre club) la saison prochaine. 32 ans en 2015, ne penses-tu pas avoir hypothéqué tes chances d'évoluer avec des (plus) grands clubs ?

« A 29 ans j’ai le gros de ma carrière derrière moi… J’ai donc préféré privilégier ma vie extra rugby. Je me sens très bien dans cette ville, je n’avais pas envie de partir.
Si Clermont, Toulon ou des autres grands clubs de Top 14 me sollicitaient, je n’aurais pas de regrets d’avoir voulu rester à La Rochelle. Je veux jouer pour ce club jusqu’au bout. C’est une décision qui s’est prise rapidement puisque j’étais déterminé à poursuivre ma carrière ici. »

 

Gwenaël N. : Avec 11 essais personnels, tu es le meilleur marqueur après 19 journées. Tu as signé pour 2 ans de plus ici. Qu'est ce qui t'a décidé à continuer jusqu'en 2015 ?

« C’est un club qui a beaucoup d’ambition, de belles infrastructures et un groupe dans lequel je me sens très bien… Il n’y avait aucune raison pour que je parte ! C’est pour cela que la signature du contrat s’est faite rapidement, je voulais vraiment continuer ma carrière dans ce club.
L’extra sportif est l’une des raisons pour lesquelles je suis resté. Avec ma femme, nous sommes très bien à La Rochelle et nous avons de nombreux projets dans l’avenir. Je compte rester dans la région après ma carrière. »


Guillaume B. : Comment faites-vous pour marquer autant d'essais ?

« Le rugby est avant tout un sport collectif… Si je marque autant d’essais c’est que mes coéquipiers font tout pour me mettre en confiance et me livrer de bonnes passes. »


Victor J. : Quel a été ton parcours avant d’arriver au club de l´Atlantique ?

« J’ai commencé de jouer au rugby à l’âge de 8 ans à Montayral. A partir de 10 ans, jusqu’à 20 j’ai joué à l’US Agen. J’ai été champion de France Espoirs, la dernière année. De là, je suis parti à Mont-de-Marsan jusqu’à l’âge de 27 ans. Et maintenant je suis à La Rochelle ! »

 

Patrick C. : On voit bien des tribunes que tu es en pleine confiance et en très grande forme ! Quelle en est la cause ?

« Je me sens très bien mentalement et sur le terrain avec mes coéquipiers. Quand la tête va, tout va. Il n’y a pas de secret ! »

 

Crédit photo : Joël Salmon

SMAM Mutuelle
view counter