share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Compte rendu Bourgoin-Jallieu / La Rochelle

Après cette victoire 18 à 21 en terres Berjaliennes, l’Atlantique Stade Rochelais s’impose en déplacement pour la première fois cette saison. Avec deux jours de recul sur ce match, Patrice Collazo nous livre ses impressions sur la dernière prestation Maritime.

Quelles est ton analyse sur ce match ?

"Globalement, c’est positif mais nous avons tout de même un petit sentiment d’inachevé. Nous avons une grosse marge de progression. Nous ne pouvons pas prendre ce résultat comme un match « référence », l’objectif étant de faire mieux chaque week-end. Ce match a été bien préparé. Les précédents aussi, mais cette fois, les joueurs avaient vraiment l’air décidés de l’issue… Quand les 22 joueurs sont sur la même longueur d’onde comme cela, enfin les 15 + 7 qui rentrent par la suite, on donne l’impression d’envoyer plus de jeu ! Mais en fait, c’est surtout que lorsqu’un joueur prenait de l’initiative, il y avait toujours du soutien. Dans ces conditions, ça ne peut que fonctionner !"

A quel moment as-tu senti que ça allait basculer en votre faveur pour remporter ce premier match à l’extérieur ?

"Comme je l’ai dit précédemment, j’ai vu des joueurs prendre des initiatives, et leurs coéquipiers les suivaient. Pour la première fois, j’ai vu Sébastien Fauqué avec l’embarras du choix pour distribuer le jeu. Il y avait toujours des possibilités à droite comme à gauche. On a pu prendre du plaisir et c’est à l’image des entraînements de ce deuxième bloc, où les gars sont impliqués jusqu’au bout… A la vidéo, c’est la remarque qu’ont fait les joueurs. On se retrouve dans des situations copiées/collées de ce que l’on fait durant la semaine. C’est le travail qui commence à payer…"

Ce dernier quart d’heure avec la remontée de Bourgoin : Comment l’as-tu vécu ?

"Et bien, ce qui me dérange, ce sont ces deux essais encaissés… A quinze contre quinze, nous avions tenu plus de soixante minutes… Ne pas prendre d’essai en 4 matches aurait pu constituer une vraie performance défensive ! Nous n’allons pas discuter le carton jaune que nous prenons en deuxième mi-temps. Mais cette règle de la carence, cela fait quelques temps qu’elle existe et je crois que nous sommes les premiers à l’inaugurer ! Benoit Lecouls était sorti sur blessure, nous n’avions plus de pilier droit, c’est comme ça… Mais bizarrement, les mecs s’accrochent à treize, ils ont même continué à produire du jeu, ce qui était à priori assez risqué… Ce qui est regrettable, c’est qu’à un moment de la partie, nous jouions le bonus offensif et à la fin, on finit par jouer pour ne pas perdre… Mais bon, la victoire est là tout de même !"

SMAM Mutuelle
view counter