share
Version imprimableSend by emailversion PDF

Current Size: 100%

Actualités

Albi 12 - 25 La Rochelle

Ce samedi, La Rochelle a dominé le SCA 25-12 au Stadium Municipal d’Albi après avoir parfaitement contrôlé la rencontre.

Un match à l’ancienne

C’est d’abord grâce à une très grosse conquête (encore une fois) que le Stade Rochelais est allé chercher sa victoire chez des Albigeois assoiffés de points. Malgré une entame de match brouillonne qui a conduit Albi à mener 6-0 après une faute en mêlée des Rochelais, le pack maritime a enclenché la marche en avant puis est rapidement devenu inarrêtable. La touche s’est révélée très propre et a montré que la bonne performance dans ce secteur entrevue face à Mont-de-Marsan n’était pas un feu de paille. La mêlée rochelaise a quant à elle concassé son homologue tarnais, permettant à Fortassin de ramener son équipe à 9-6 en 1e mi-temps et éprouvant physiquement les avants d’Albi, qui avaient pourtant annoncé vouloir rivaliser techniquement dans cet exercice avec la puissance du pack rochelais.

En 2e mi-temps, ce travail de sape a abouti à une mêlée extrêmement dominatrice récompensée par de nombreuses pénalités. Outre celles permettant aux Maritimes de se dégager de leur camp, Fortassin a en effet pu mettre les siens à l’abri par deux fois : peu après le retour des vestiaires (9-16), et à la 57e suite à un carton jaune donné au pilier tarnais Tetrashvili (9-19). L’ouvreur récompensait la domination de ses avants. Dans des conditions atmosphériques difficiles, le duel de buteurs entre le 2e et le 4e réalisateur du championnat a eu toute son importance. Face à un vent puissant en 1e mi-temps, Fortassin a manqué 3 pénalités dans ses cordes en temps normal, tandis que Marques en a également raté une. En deuxième mi-temps en revanche l’ouvreur maritime s’est révélé impeccable, tandis que Marques n’a pas su concrétiser les incursions tarnaises dans le camp rochelais, échouant à deux reprises alors que son équipe essayait tant bien que mal d’emballer le match.

Calme et maîtrise

En effet, alors que les Rochelais la jouaient « à l’anglaise » (forts sur leurs bases, efficaces et pragmatiques), les locaux se sont créé plusieurs occasions, toujours avortées à cause d’une maladresse, d’une précipitation ou, bien sûr, d’une grosse défense maritime. À la toute fin de la 1e mi-temps, Albi a une énorme occasion, mais le ballon n’est pas aplati et l’essai est refusé par le juge d’en-but. A contrario, les Rochelais se sont montrés plutôt efficaces et avaient inscrit un essai quelques minutes plus tôt par l’intermédiaire de Le Bourhis après une grosse percée d’Atonio (9-13).

Jamais affolés, les Rochelais ont assis leur domination petit à petit dans un match qu’ils savaient dangereux. La précipitation rochelaise semble avoir laissé place à du sang-froid, du calme et de la maîtrise. Au coup de sifflet final, la joie était mesurée et le déplacement à Dax déjà dans toutes les têtes.

N. C.

SMAM Mutuelle
view counter